Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DGI LE BLOG

DGI LE BLOG

dgiOverBlog est un vecteur indépendant et libre de communication du web qui a pour objectif de rédiger et publier des informations diverses et variées, faits et événements : artistiques, sportifs, gastronomiques, aventures, etc. essentiellement sur La Rochelle et CDA, mais aussi La Nouvelle Aquitaine et sans limite géographique. 100 % non lucratif.

Publié le par Delacroix-Grasset Informations
Une nouvelle voie au beau milieu de la rue Eugène-Delacroix

Bientôt les numéros de maisons 15 et 17 (garage) laisseront la place à une nouvelle chaussée de 5 mètres, à gauche un trottoir pour les piétons de 1,50 m et à droite une partie verte arborée de 1,70 m à 2,90 m (avec un décrochement de 1,20 m).

A ce jour, l'histoire ne nous dit pas quel sera le nombre de véhicules autorisés à emprunter cette voie. Affaire à suivre attentivement.

Il est difficile et impensable d'imaginer la présentation de bacs à déchets (S2) le long du mur à droite.

Informations et dimensions à confirmer. Dessin (document commercial non contractuel).

Une ouverture totale de 9,20 mètres, soit 8,20 mètres sans le décrochement arrière construit du 17bis.
Une ouverture totale de 9,20 mètres, soit 8,20 mètres sans le décrochement arrière construit du 17bis.

Une ouverture totale de 9,20 mètres, soit 8,20 mètres sans le décrochement arrière construit du 17bis.

« La recette du succès : suivre sa propre voie. »
de Moses Isegawa

Moses Isegawa

Voir les commentaires

Publié le par Delacroix-Grasset Informations

L'architecte aurait-il aussi oublié que les 500 nouveaux résidents du futur Domaine Eugène-Delacroix produiraient des déchets et la ville aurait-elle fermé les yeux (les oreilles et le nez) sur le lieu précis où seraient présentés les bacs à ordures (de 660 litres) au moment de leurs collectes?

 

Encombrants, inesthétiques et olfactifs...

Lorsque l'on conçoit un nouveau village qui produit évidemment des déchets, on ne prévoit pas de les déposer chez les voisins d'à côté pour faire plus de place, en se débarrassant de la vue d'une image inesthétique et en s'éloignant par ce fait des mauvaises odeurs.

Un endroit spécifique (en retrait) aurait été soit disant prévu à l'entrée principale donnant sur la grande avenue Edmond-Grasset.

Tenez-vous bien, il est prévu aussi qu'une partie des bacs à déchets (Immeuble S2) seraient présentés dans la petite rue Eugène-Delacroix dès l'entrée de la nouvelle voie (3e photo) qui va être créée prochainement, le long de la maison 17bis, à la place de l'actuel garage N° 17 qui va être amputé.

Il est constaté que l'enlèvement des bacs se réalise habituellement en semaine vers une heure du matin, heure à laquelle les habitants (50 à 80 ans) de cette future intersection sont plongés dans leur premier sommeil.

Et bien NON ! Réveillez-vous braves gens, pendant 10 à 15 minutes saurez-vous apprécier bientôt la nouvelle "Sonate de Bac(h)" offerte selon la saison de deux à trois fois par semaine aux paisibles habitants de la rue Eugène-Delacroix qui - là encore - n'ont rien vu venir ?

Avant que les poubelles se rebellent, une réponse claire et précise est bien-sur attendue, il en va de la responsabilité des pouvoirs publics Rochelais ?

La nouvelle voie au milieu de la rue Eugène-Delacroix. Il est difficile et impensable d'imaginer la présentation de bacs à déchets (S2) le long du mur à droite. (Photos commerciales et non contractuelles)La nouvelle voie au milieu de la rue Eugène-Delacroix. Il est difficile et impensable d'imaginer la présentation de bacs à déchets (S2) le long du mur à droite. (Photos commerciales et non contractuelles)

La nouvelle voie au milieu de la rue Eugène-Delacroix. Il est difficile et impensable d'imaginer la présentation de bacs à déchets (S2) le long du mur à droite. (Photos commerciales et non contractuelles)

« La civette dépose ses ordures, à la source où elle a bu. »
Proverbe africain

Proverbe africain

Voir les commentaires

Publié le par Delacroix-Grasset Informations
Quartier Briand-Delacroix-Grasset vu d'en haut

Vue aérienne du Quartier Briand-Delacroix-Grasset, on aperçoit la voie ferrée, l'ancien site VM Paul Thébault Matériaux avant la démolition des bâtiments commerciaux (hangars, bureaux, maisons et végétation).

Rendez-vous dans deux ans pour le même cadrage photographique...

« Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin. »
Proverbe chinois

Proverbe chinois

Voir les commentaires

Publié le par Delacroix-Grasset Informations
Constats, état des lieux, fissures...

De nombreux riverains de la périphérie du projet du futur "Domaine Eugène-Delacroix" (particulièrement ceux qui jouxtent le chantier) ont dû en urgence cet été 2013, avant le commencement de la démolition, faire procéder par huissier à un état des lieux pour constater l'état "avant travaux" des habitations. L'huissier a établi un dossier photographique et a dressé un constat précis des ouvrages existants.

Au moment des chocs, secousses et vibrations les riverains devront donc boucher leurs oreilles, mais "aussi" bien ouvrir les yeux...

La demande d'un "référé préventif" (1) avait été rejetée par le Promoteur Pichet (juin-juillet 2013).

(1) Texte explicatif des trois méthodes possibles (voir ci-dessous).

Texte explicatif des trois méthodes possibles (page 1)

Texte explicatif des trois méthodes possibles (page 2)

Texte explicatif des trois méthodes possibles (page 3)

C'est notre devoir d'agir, non seulement en vue de notre bien, mais aussi pour celui de nos descendants.
Fo-pen-hing-tsih-king, XLIII.

Fo-pen-hing-tsih-king, XLIII.

Voir les commentaires

Publié le par Delacroix-Grasset Informations

"Le Domaine Eugène-Delacroix" un chantier de 182 logements. La durée des travaux est prévue en trois tranches sur deux à trois ans, il n'est pourtant pas compliqué de comprendre que l'activité de 500 habitants supplémentaires, 300 à 500 véhicules libérés sur l'avenue Edmond-Grasset et la "petite" rue Eugène-Delacroix - cette dernière étant déjà saturée dans l'état - vont générer d'énormes nuisances (trafic supplémentaire, stationnement, bacs à déchets, période des travaux, etc.)

Les auteurs du permis de construire n'habitent certainement pas dans le quartier pour avoir fermé les yeux sur de si nombreux points.

Le problème de la présentation des bacs à déchets aurait été pensé lui aussi à la sauvette, lorsque l'on produit des déchets on ne les dépose pas chez les voisins pour faire de la place chez soi, se débarrasser de la vue d'une image inesthétique et dégager des odeurs. Est-il pensable d'envisager la présentation de certains bacs à déchets dès l'entrée de la nouvelle voie qui va être créée prochainement, les riverains des 12, 13, 14, 16 et 17bis/ter rue Eugène-Delacroix ne l'apprécieraient sûrement pas.

Il y a des solutions, il est vrai que la mairie, la CDA et bien-sûr le promoteur PICHET doivent désormais se mettre au travail pour faire face à "leurs responsabilités".

"Le Domaine Eugène-Delacroix" : une surface hors-d'oeuvre nette de 10385,76 m2
"Le Domaine Eugène-Delacroix" : une surface hors-d'oeuvre nette de 10385,76 m2

"Le Domaine Eugène-Delacroix" : une surface hors-d'oeuvre nette de 10385,76 m2

Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et il dépendra de nous.
Il est moins à découvrir qu'à inventer.

Gaston Berger

Voir les commentaires

Publié le par Delacroix-Grasset Informations
Le Permis de Construire en question

Bien sûr, avant d'éditer et de signer le Permis de Construire, en dehors des acteurs indispensables, on ne consulte personne, tout se joue "en catimini", le temps passe et puis, le jour venu, les riverains pris de vitesse et très occupés par le quotidien, se retrouvent au pied du mur.

Aujourd'hui, des actions sont en cours avec la participation du Comité de Quartier de La Genette, il va falloir sensibiliser la ville, la CDA et les élus pour qu'une "réelle" prise de conscience puisse se réaliser, il en va de la responsabilité du promoteur, des services de la ville, principalement en matière de voirie, d'urbanisme et de gestion des déchets.

Les documents ci-dessous - extraits du Permis de Construire - vous permettront d'être informés sur son contenu.

Permis N° 17300 11 01 68 du 26/10/2011 (SNC VINCI IMMOBILIER RESIDENTIEL)

Permis N° 17300 11 01 68 T1 du 15/01/2013 (SARL STE IMMOBILIERE DE LA FERTE)

Demande de Permis de Construire (Vinci) page 1

Demande de Permis de Construire (Vinci) page 2

Demande de Permis de Construire (Vinci) page 3

Demande de Permis de Construire (Vinci) page 4

Demande de Permis de Construire (Vinci) page 5

Demande de Permis de Construire (Vinci) page 6

Demande de Permis de Construire (Vinci) page 7

• PERMIS DE CONSTRUIRE, page 1

• PERMIS DE CONSTRUIRE, page 2

• PERMIS DE CONSTRUIRE, page 3

• PERMIS DE CONSTRUIRE, page 4

• PERMIS DE CONSTRUIRE, page 5

Le Permis de Construire en question

« J'ai beau chercher la vérité dans les masses, je ne la rencontre que dans les individus. »

Eugène Delacroix

Voir les commentaires

Publié le par Delacroix-Grasset Informations
Les arbres au fond des jardins ont disparu ce matin (16.09.2013)

Les arbres qui tapissaient le fond de certains jardins ont disparu en ce matin du lundi 16 septembre 2013, une jeune collégienne a demandé "pourquoi abattre des arbres qui ont eu besoin de beaucoup de temps pour pousser ?" Comment formuler la juste réponse ?

Ils étaient "classés", soit disant "protégés", il ne fallait surtout pas y toucher. Comment ont été choisis les arbres qui formeraient la partie verdoyante du futur Domaine Eugène-Delacroix et ceux qui ont été abattus ce matin pour laisser la place aux futurs immeubles qui seront construits par le promoteur. Parmi les nombreuses complaisances qui ont dû être accordées au permis de construire, celle-ci est sans doute la moins écologique. Ces arbres qui protégeaient les riverains du soleil et du vent abritaient aussi de nombreuses espèces d'oiseaux.

Qui peut répondre à la question : où est passé le texte qui définit la classification et la protection de ces arbres ?

Projet "Le Domaine Eugène-Delacroix"

Les arbres au fond des jardins ont disparu ce matin (16.09.2013)
Les arbres au fond des jardins ont disparu ce matin (16.09.2013)
Les arbres au fond des jardins ont disparu ce matin (16.09.2013)
Les arbres au fond des jardins ont disparu ce matin (16.09.2013)
Les arbres au fond des jardins ont disparu ce matin (16.09.2013)

« Quand un arbre tombe, on l'entend ; quand la forêt pousse, pas un bruit. »
de Proverbe africain

Proverbe africain

Voir les commentaires

Publié le par Delacroix-Grasset Informations
La démolition avant la construction d'un village* de 500 habitants

C'est le 20 août 2013 qu'ont commencé les travaux de démolition des anciens bâtiments des Etablissements VM-Thébault (matériaux de construction), situés au 58bis, avenue Edmond-Grasset à La Rochelle (17) quartier de La Genette.

Sur ce vaste terrain va se construire 182 logements sur 3 niveaux avec un sous-sol sur deux niveaux de parkings pour 178 places de voitures et 30 places en parkings aériens.

Le permis de construire a été signé le 26 octobre 2011 (Vinci) et modifié le 15 janvier 2013 (Pichet).

Abandonné par Vinci fin 2012, le projet a été repris par le Promoteur Pichet dès le mois de janvier 2013 et a été nommé "Le Domaine Eugène-Delacroix". Eugène-Delacroix est le nom de la petite rue qui contourne le projet à droite de l'entrée principale, les riverains de cette rue commencent tout juste à réaliser l'ampleur, les conséquences et les nuisances que vont occasionner les travaux d'une part, mais aussi et surtout l'augmentation du flux circulatoire dans une rue "déjà" bien souvent saturée par une circulation dense avec un nombre de places de parkings insuffisantes. Comment imaginer l'augmentation prochaine de la circulation dans cette rue à double sens.

Comme la rue Eugène-Delacroix, l'avenue Edmond-Grasset va nécessiter des aménagements divers et des modifications de signalisation.

Le promoteur, la ville et la CDA vont devoir rapidement réaliser un gros travail pour réguler le flux des véhicules qui pénétreront ou sortiront du nouveau Domaine (village) qui peut provoquer une circulation qu'on peut déjà estimer entre 300 et 500 véhicules/jour.

La responsabilité des principaux acteurs de ce projet doit se réaliser par anticipation plutôt que de traiter plus tard des problèmes et des litiges qui deviendraient insolubles.

*Domaine

Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.
Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.

Le premier acte se déroule dans la poussière et le bruit des BRH dans un quartier habituellement tranquille.

Les volontés précaires se traduisent par des discours, les volontés fortes par des actes.

Gustave Le Bon. Hier et demain.

Voir les commentaires