Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DGI LE BLOG

DGI LE BLOG

dgiOverBlog est un vecteur indépendant et libre de communication du web qui a pour objectif de rédiger et publier des informations diverses et variées, faits et événements : artistiques, sportifs, gastronomiques, aventures, etc. essentiellement sur La Rochelle et CDA, mais aussi La Nouvelle Aquitaine et sans limite géographique. 100 % non lucratif.

Publié le par Delacroix-Grasset Informations
CE QUE LES RIVERAINS VEULENT SAVOIR !

Parmi les nombreuses questions que l'ensemble des riverains se pose, les deux points essentiels sont "la circulation et le stationnement".

1° Le flux de la circulation

182 nouveaux logements, c'est environ 500 habitants et "300 à 500 véhicules par jour" en plus !

Une fois construit, Le Domaine Eugène Delacroix va donc générer un flux de circulation supplémentaire de 300 à 500 véhicules par jour en tenant compte - qu'on le veuille ou non - que de nombreux foyers disposent de deux, parfois de trois véhicules...

L'avenue Edmond-Grasset est une voie d'accès très concernée par le nouveau programme immobilier et va devoir absorber les trois quarts des véhicules des nouveaux riverains. Un aménagement de cette avenue s'impose donc, il en va de la responsabilité des services de la voirie.

La rue Eugène-Delacroix se trouve confrontée à des interrogations dues à l'ouverture d'une nouvelle voie pénétrante créée en son milieu. Au départ, cet accès était réservé aux 29 parkings aériens et aux véhicules de secours : pompiers, ambulances... informations fournies en 2012 par Vinci et par l'architecte du projet. Aujourd'hui, on nous annonce que les parkings en sous-sol pourraient laisser la possibilité aux véhicules de circuler par la rue Eugène-Delacroix. Les riverains demandent au promoteur et aux services de la mairie de trouver une solution qui limiterait vraiment l'accès des véhicules par la rue Eugène-Delacroix sachant aussi que 95% des riverains sont favorables à un sens unique rue Eugène-Delacroix.

2° Le stationnement

A l'évidence, le nombre de stationnement est insuffisant dans l'enceinte du Domaine Eugène-Delacroix, 166 places en sous-sol et 30 places en aérien, soit 196 places pour 182 logements. Partons sur le principe d'une place et demi par logement (certaines familles possédant deux véhicules) il manquerait environ une centaine de places de parkings, notons aussi que les jours de fêtes et week-ends, le nombre des visiteurs augmentent. Mais où donc pourront stationner l'excédent des véhicules, les places sont déjà très limitées sur l'avenue Edmond-Grasset et la rue Eugène-Delacroix est déjà bien saturée.

3° Les bacs à déchets

Les riverains sont désolés de constater que l'architecte et le promoteur n'aient pas songé à créer une voie traversante dans le domaine qui aurait non seulement permis l'accès de tous les véhicules mais aussi aurait permis aux véhicules de collecte d'accéder à un dépôt pour la collecte des déchets, visiblement, c'est plus simple de les déposer chez les voisins. Comment la ville a-t-elle pu accepter cela sur le permis de construire ?

La collecte des déchets est prévue dans le dégagement de l'accès au Domaine Eugène-Delacroix par l'avenue Edmond-Grasset, la localisation des bacs concernant l'immeuble S2 (35 logements) prévue initialement à l'entrée de la nouvelle voie créée rue Eugène-Delacroix s'avère impossible, les riverains directement impactés s'y opposeraient de toutes façon.

4° Les termites et les rongeurs

TERMITES. Le promoteur doit protéger ses constructions par un Termifilm (Kordon) pour éviter l'invasion des parasites par le sol dans ses immeubles, c'est une barrière physico chimique destinée à empêcher les termites de pénétrer dans le bâtiment, elle est garantie seulement 10 ans. Cette technique n'élimine pas pour autant la présence éventuelle de termites actuellement dans le sol, le promoteur doit produire un Certificat d'Etat Parasitaire. Lorsqu'ils sont dérangés, les termites se déplacent et personne ne sait dans quelle direction ils vont se diriger (sauf les termites), les souches et autres bois sur le terrain ont témoigné de la présence de ces individus qui ont déjà étés éliminés récemment par de nombreux riverains. Aujourd'hui, la meilleure solution (physique et physico-chimique) est d'installer un système curatif par pièges-appâts pour éliminer directement la reine et toute sa colonie.

RONGEURS. Pour éviter la remontée des rongeurs, les anciennes canalisations doivent être étanchées ou supprimées.

5° Les véhicules de chantiers

L'accès des véhicules de chantier est prévu par l'avenue Edmond-Grasset.

Les riverains de la rue Eugène-Delacroix ont pris acte que les véhicules de chantier n'emprunteraient pas la rue Eugène-Delacroix pendant les travaux, excepté pendant la création de la nouvelle voie qui doit se réaliser bientôt.

6° La sécurité pendant les travaux

Pour éviter toute intrusion* pendant la reconstruction de certains mûrs de limites de propriétés, principalement la nuit, le promoteur doit fermer provisoirement l'espace concerné par ce type de travaux. Les riverains souhaitent évidemment que les barrières (deux accès) restent fermées la nuit et le week-end.

7° Pour se protéger des dommages causés par les travaux

De nombreux riverains de la périphérie du projet du futur "Domaine Eugène-Delacroix" (particulièrement ceux qui jouxtent le chantier) ont fait procéder par huissier à un état des lieux pour constater l'état "avant travaux" des habitations.

8° L'espace boisé classé privé

L'espace boisé protégé et privé se situe au sud-est du terrain du programme immobilier, pour y accéder le public pourra user d'un cheminement piéton, libre d'accès de jour comme de nuit, cet espace étant un peu retiré des logements, certains se posent la question au sujet d'une nouvelle opportunité d'accès aux visiteurs mal intentionnés*. La gestion de cet ensemble sera assurée par l'association syndicale libre.

9° L'opportunité d'améliorer et sécuriser le secteur

En dehors de ce qui a été dit au sujet de la voirie (circulation et stationnement), c'est donc une opportunité pour que les services publics (urbanisme, voirie, télécom, EDF) puissent corriger, relooker voire sécuriser la partie aérienne des deux voies d'accès, en effet, rue Eugène-Delacroix, si on lève un peu les yeux, on remarquera parmi les arbres, la jungle des fils téléphoniques et électriques, avec des fils raccordés dans l'urgence par le passé (tempêtes). Le mauvais fonctionnement périodique des lignes box-ADSL est probablement lié à la vétusté du réseau filaire ? Faudra-t-il attendre une prochaine tempête pour y remédier sérieusement ?

* Le quartier est périodiquement victime de visites (cambriolages).

Rédigé le 17 octobre 2013

TOUJOURS PLUS. Cherche-t-on à comprendre pourquoi les véhicules se densifient dans les villes, au lieu de concentrer les habitations ne serait-il pas plus judicieux de construire dans la périphérie des villes ?

TOUJOURS PLUS. Cherche-t-on à comprendre pourquoi les véhicules se densifient dans les villes, au lieu de concentrer les habitations ne serait-il pas plus judicieux de construire dans la périphérie des villes ?

« L'humour a besoin du doute pour circuler. »

Edmond Jabès

Commenter cet article

YLP 17/10/2013 20:21

J'habite à La Genette mais les conséquences du projet Delacroix-Grasset ne me toucheront pas beaucoup. J'apprécie le ton de ce blog citoyen. Cordialement.